Passion-Usinages
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

DRT C [demarreur à relai thermique]

2 participants

Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  Neofit Sam 23 Juil 2022, 14:16

Bonjour
suite à un arrêt soudain d'arrosage de mon potager j'ai essayé de me dépanner ...
Donc coup d oeil à l installation :
- motopompe ne tourne plus ... n'est plus alimenté
- donc DRT C me semble être l'étape suivante => capot ouvert ... vérification serrage des cosses ... bouton de réarmement (en fait j'ai interprêté ce bouton en tant que tel) re-enfoncé (je ne sais pas comment il était avant) ... test multimétre => le courant est "rétabli" ...

nouvelle tentative d'arrosage => tout fonctionne !!! ouufff Cool

j'ai un esprit curieux ... donc je cherche toute info sur cet appareil DRT C ... vous avez compris que je ne suis pas électricien MAIS je ne recule pas devant les efforts pour comprendre ....

si vous avez des suggestions ... des avis ... des pistes ... je suis motivé pour comprendre !!!!

je mets une photo pour montrer cet appareil .... il s agit du bleu à droite sur la photo

Merci de m avoir lu et GRAND MERCI d'avance pour toute réponse
DRT C [demarreur à relai thermique] 29696    

DRT C [demarreur à relai thermique] 20220710

Neofit
Passionné
Passionné

Messages : 66
Date d'inscription : 22/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  TRD Sam 23 Juil 2022, 14:51

DRT : demarreur à relai thermique.

Le relai thermique est un dispositif resistif qui chauffe par effet joule en fonction du courant qui le traverse. Lorsque le thermique surchauffe, il provoque la disjonction de l'auto-maintien du contacteur-moteur.  Le contacteur passe à l'etat repos et le courant alimentant le moteur est coupé. Ainsi, les risques d'incendie par surchauffe du moteur deviennent extremement improbables.

En fonction du moteur et de sa charge normale on regle le thermique juste au-dessus du seuil de declanchement. Au demarrage, le moteur appelle un courant superieur à celui qu'il tire en charge. Mais comme le thermique est froid, il absorbe la surcharge sans souci. En cas de surcharge qui se prolonge, la surchauffe du relai le fait disjoncter. Des temperatures ambiantes exceptionnellement élevées peuvent conduire à une surchauffe et par consequent à la disjonction.

Pour rearmer un relai thermique qui a fonctionné, on doit appuyer sur un bouton de rearmement. Dans les systemes DRT, le bouton d'arret fait office de bouton de rearmement. Il suffit de l'enfoncer à fond.

Si la panne ne se reproduit pas, on peut considerer que ce sont les conditions climatiqurs exceptionnelles qui en sont l'origine. Dans ce cas, il n'y a rien à faire.

Si la panne se reproduit, il faut verifier que le reglage correspond à peu pres au courant indiqué sur la plaque du moteur. Si le reglage est inferieur à l'indication de la plaque, on peut l'augmenter jusqu'à la valeur de la plaque. Attention, celle qui correspind à la tension d'alimentation pour les moteurs triphasés.

Si la valeur indiquee sur la plaque est atteinte ou dépassée, il y a un défaut soit sur le moteur (ou la pompe : grippee, bloquee par un corps etranger, etc) soit sur la ligne entre le disjoncteur et le moteur, soit sur le disjoncteur thermique lui-meme.

Si on dispose d'un amperemetre, il faut mesurer le courant reellement absorbé sur les trois phases pour determiner si le disjoncteur thermique est en cause ou non.

Si on dispose d'un ohm-metre, verifier l'isolement du moteur sur les trois phases et l'égalité des resistances entre phases. Verifier egalement que la rotation de la pompe est libre.

Attention : le test d'isolement à l'ohm-metre permet de mettre en evidence certains defauts d'isolement FRANCS. Mais certains defauts dielectriques ne peuvent être diagnostiqués que sous haute-tension.

Si l'installation est protegée par un disjoncteur 30mA qui ne saute pas, l'isolement peut etre condideré comme acceptable à condition de tester le disjoncteur diff avec son bouton de test. Sinon le test d'isolement sous haute-tension est indispensable. Certaines installations domestiques tres anciennes sont equipees de disjoncteurs 500 ou 650 mA qui ne garantissent pas la sécurité des  usagers. Certaines installations industrielles n'ont aucun dispositif  differentiel.

Ne jamais augmenter le reglage du thermique sans proceder aux verifications : risque d'incendie.


Dernière édition par TRD le Sam 23 Juil 2022, 19:34, édité 2 fois

_________________
La théorie c'est quand on sait presque tout et que rien ne fonctionne.
La pratique c'est quand tout marche à merveille et que personne ne sait pourquoi.

Albert EINSTEIN

TRD
Modérateur
Modérateur

Messages : 4152
Date d'inscription : 11/08/2010

cancer49 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  Neofit Sam 23 Juil 2022, 15:06

Merci TRD
quelle efficience !!!!!!!!!!!
DRT C [demarreur à relai thermique] 431767

Neofit
Passionné
Passionné

Messages : 66
Date d'inscription : 22/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  Neofit Dim 24 Juil 2022, 17:18

Bonjour

comme déjà dit j'aime comprendre (c'est plus fort que moi)
donc je poste (en plusieurs fois pour cause poids des photos)  en me servant de la précieuse réponse de TRD (encore merci à toi) pour vous soumettre ce que je crois avoir compris...

Le relai thermique est un dispositif resistif qui chauffe par effet joule en fonction du courant qui le traverse. Lorsque le thermique surchauffe, il provoque la disjonction de l'auto-maintien du contacteur-moteur.  Le contacteur passe à l'etat repos et le courant alimentant le moteur est coupé. Ainsi, les risques d'incendie par surchauffe du moteur deviennent extremement improbables.

c'est trés clair ! ok

En fonction du moteur et de sa charge normale on regle le thermique juste au-dessus du seuil de declanchement. Au demarrage, le moteur appelle un courant superieur à celui qu'il tire en charge. Mais comme le thermique est froid, il absorbe la surcharge sans souci. En cas de surcharge qui se prolonge, la surchauffe du relai le fait disjoncter. Des temperatures ambiantes exceptionnellement élevées peuvent conduire à une surchauffe et par consequent à la disjonction.

Dans mon cas, si j'ai bien compris :
le réglage est à 4 A (voir photo) ce qui diffère un peu de la mention sur la plaque signalétique du moteur qui indique 4.9 A (voir photo) pour un branchement en étoile


DRT C [demarreur à relai thermique] 20220714

DRT C [demarreur à relai thermique] 20220715

Sachant que ce motopompe remplit un surpresseur qui me permet d'arroser mon potager , le moteur enchaîne de nombreux démarrages et arrêts afin d'alimenter la cuve du surpresseur ...

A votre avis, je règle sur 4,9 A le DRT ou pas ? cela fait des années qu'il fonctionne ainsi ...

Merci de vos avis ... à venir Cool

Neofit
Passionné
Passionné

Messages : 66
Date d'inscription : 22/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  TRD Dim 24 Juil 2022, 18:09

Dans notre monde imparfait, tout n'est pas noir ou blanc. Il y a beaucoup de gris... 

Les demarrages repétés (donc avec le thermique déjà chaud à partir du second demarrage) sont plus favorables à des coupures.

Les temperatures actuelles aussi. 

Normalement pour les systemes qui demarrent souvent on devrait utiliser des moteurs renforcés. Les moteurs "ordinaires" comportent la mention "permanent" sur leur plaque signaletique. Sauf exception, une pompe centrifuge (si c'est de ça qu'il s'agit) n'est pas conçue pour un fonctionnement intermittent. 

Un moteur absorbe l'intensité indiquée sur la plaque (en l'ocurrence 4,9 amperes) quand il fournit sa puissance nominale, c'est-à-dire celle qui est indiquée sur la plaque. Sur un appareil de qualité, le moteur est toujours surdimensionné et il est donc normal qu'il demande moins de courant que ce qui est indiqué. 

N. B. Ça, c'était la vieille école. Les chinoisures ne fonctionnent generalement pas avec d'importantes réserves de puissance. 

Dans tous les cas, il n'y a pas de risque de destruction du moteur tant que le reglage du thermique ne depasse pas la valeur indiquee sur la plaque. Ça c'est le point de vue de l'electricien. Son moteur ne brûlera pas et ça lui suffit. 

Le mecanicien a une vision sensiblement differente. Si la puissance necessaire augmente, c'est qu'il y a quelque chose qui freine le moteur. Ça peut être un roulement du moteur qui est en train de lâcher, un corps etranger avalé par la pompe, une crepine bouchée, une garniture de pompe qui grippe, la viscosité du fluide pompé qui a augmenté (de l'huile qui fige en hiver par exemple.) 

Le mécanicien cherche à comprendre pour anticiper une panne plus grave. L'electricien, lui, il sait qu'en cas d'agravation le thermique protegera la partie electrique du moteur et l'installation de la maison tant qu'on ne reglera pas au-dessus de 4,9 A. 

Actuellement, le moteur a 20 % de reserve de puissance. On peut donc augmenter un peu le réglage. Mais ça n'empêche pas de faire quelques contrôles mécaniques. En effet, si, par exemple, un roulement etait en train de gripper, le savoir permettrait de commander une piece de rechange avant qu'un grippage total détruise le carter de pompe.

Je commence à avoir un peu d'experience des hommes. Les bons sont ceux qui doutent et qui cherchent à comprendre. Ça les fait progresser. 
Les autres, ceux qui sont toujours sûrs de tout, méritent un qualificatif un peu different. Il faudrait souvent remplacer le B par un C... 

On a quelques beaux specimens dans le milieu de la politique.

_________________
La théorie c'est quand on sait presque tout et que rien ne fonctionne.
La pratique c'est quand tout marche à merveille et que personne ne sait pourquoi.

Albert EINSTEIN

TRD
Modérateur
Modérateur

Messages : 4152
Date d'inscription : 11/08/2010

cancer49 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  Neofit Lun 25 Juil 2022, 09:56

Bonjour

Merci d'avoir pris le temps et "la peine" de me répondre...


TRD a écrit:Dans notre monde imparfait, tout n'est pas noir ou blanc. Il y a beaucoup de gris... 

Les demarrages repétés (donc avec le thermique déjà chaud à partir du second demarrage) sont plus favorables à des coupures.

Les temperatures actuelles aussi. 

oui c'est clair et de "bon sens"


Normalement pour les systemes qui demarrent souvent on devrait utiliser des moteurs renforcés. Les moteurs "ordinaires" comportent la mention "permanent" sur leur plaque signaletique.

en l'occurence je ne vois pas cette mention sur la plaque signalétique ...

Sauf exception, une pompe centrifuge (si c'est de ça qu'il s'agit) n'est pas conçue pour un fonctionnement intermittent. 

En fait, ce motopompe était originellement installé pour alimenter une rampe d'arrosage (maréchage) sur des durées continues d'environ 1h ... donc pas de fonctionnement "intermittent" comme avec le surpresseur actuellement...
ta remarque est très pertinente !!!!


Un moteur absorbe l'intensité indiquée sur la plaque (en l'ocurrence 4,9 amperes) quand il fournit sa puissance nominale, c'est-à-dire celle qui est indiquée sur la plaque. Sur un appareil de qualité, le moteur est toujours surdimensionné et il est donc normal qu'il demande moins de courant que ce qui est indiqué. 

N. B. Ça, c'était la vieille école. Les chinoisures ne fonctionnent generalement pas avec d'importantes réserves de puissance. 

Clair

Dans tous les cas, il n'y a pas de risque de destruction du moteur tant que le reglage du thermique ne depasse pas la valeur indiquee sur la plaque. Ça c'est le point de vue de l'electricien. Son moteur ne brûlera pas et ça lui suffit. 

Pour la petite histoire c'est mon frère (DCD) qui avait adapté ce motopompe pour l'utiliser éventuellement en appoint (ou secours) de l'autre motopompe dédié au potager ... mon frère était électricien ...

Le mecanicien a une vision sensiblement differente. Si la puissance necessaire augmente, c'est qu'il y a quelque chose qui freine le moteur. Ça peut être un roulement du moteur qui est en train de lâcher, un corps etranger avalé par la pompe, une crepine bouchée, une garniture de pompe qui grippe, la viscosité du fluide pompé qui a augmenté (de l'huile qui fige en hiver par exemple.) 

Le mécanicien cherche à comprendre pour anticiper une panne plus grave. L'electricien, lui, il sait qu'en cas d'agravation le thermique protegera la partie electrique du moteur et l'installation de la maison tant qu'on ne reglera pas au-dessus de 4,9 A. 

très clair... j'apprécie ta façon d'analyser... et d'expliquer

Actuellement, le moteur a 20 % de reserve de puissance. On peut donc augmenter un peu le réglage. Mais ça n'empêche pas de faire quelques contrôles mécaniques. En effet, si, par exemple, un roulement etait en train de gripper, le savoir permettrait de commander une piece de rechange avant qu'un grippage total détruise le carter de pompe.

Pour l'instant je vais rester vigilant et ne pas augmenter à 4.5 A pour rester en-dessous des 4.9 ... je verrai à l'usage si besoin ...
Je suis très orienté "maintenance préventive" aussi "faire quelques contrôles mécaniques" m'interpelle ... auxquels penses-tu et comment m'y prendre ? comment tester un roulement (sans désamorcer la pompe de préférence) ?


Je commence à avoir un peu d'experience des hommes. Les bons sont ceux qui doutent et qui cherchent à comprendre. Ça les fait progresser. 

Là, la ficelle est grosse mais ça a le mérite de me faire bien rire  Laughing  Laughing
Je suis juste "un esprit curieux" de presque tout ... et je le vis souvent comme un handicap car vouloir toujours comprendre est "fastidieux" et HEUREUSEMENT grâce à des gens comme toi qui partagent leurs connaissances et leur temps j'apprends beaucoup !!!! MERCI à tous !!!


Les autres, ceux qui sont toujours sûrs de tout, méritent un qualificatif un peu different. Il faudrait souvent remplacer le B par un C... 

Je ne suis pas aussi "tranché" que toi... je crois surtout que j'ai eu la chance et la volonté de faire des études "longues et diversifiées" ... ceci explique certainement cela ...

On a quelques beaux specimens dans le milieu de la politique.

Là je partage ton avis à 100%


DRT C [demarreur à relai thermique] 276252

Neofit
Passionné
Passionné

Messages : 66
Date d'inscription : 22/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  TRD Mar 26 Juil 2022, 07:32

On pourrait demonter la pompe. Mais parfois, l'interieur est tellement oxydé que le demontage peut provoquer une rupture de la garniture. Il vaut mieux eviter d'ouvrir une pompe centrifuge si elle ne fuit pas. Pour la meme raison, il faut eviter de laisser longtemps ce type de pompe à l'arret. La garniture en graphite se soude par diffusion sur l'arbre en acier ou la turbine en fonte qui se corrode et le graphite eclate lors de la remise en service. 

On peut toutefois realiser des controles sommaires sans demontage complet. 

D'abord à l'oreille.. Un roulement en train de lacher est souvent bruyant. 
Ensuite, visuel : y a t'il des fuites à la garniture qui coulent dans le moteur. 

Ensuite, generalement, le capot du ventilateur du moteur est facile a demonter. On peut verifier que le ventilateur n'est pas cassé ou completement encrassé. En actionnant le ventilateur, on peut aussi verifier que le rotor est libre de tourner et que son jeu axial est faible. 

Si tout ça est bon, on fera confiance au thermique pour eviter le pire.

_________________
La théorie c'est quand on sait presque tout et que rien ne fonctionne.
La pratique c'est quand tout marche à merveille et que personne ne sait pourquoi.

Albert EINSTEIN

TRD
Modérateur
Modérateur

Messages : 4152
Date d'inscription : 11/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  Neofit Mar 26 Juil 2022, 09:40

Bonjour

et pour parodier les présentateurs des JT "merci pour ces précisions" Laughing

Blague à part je te remercie sincèrement ...

Excellente journée

Cool

Neofit
Passionné
Passionné

Messages : 66
Date d'inscription : 22/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  TRD Mar 26 Juil 2022, 10:48

Il y a trente ans que je n'ai plus de téléviseur. 

C'est toujours aussi naze ?

_________________
La théorie c'est quand on sait presque tout et que rien ne fonctionne.
La pratique c'est quand tout marche à merveille et que personne ne sait pourquoi.

Albert EINSTEIN

TRD
Modérateur
Modérateur

Messages : 4152
Date d'inscription : 11/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  Neofit Mer 27 Juil 2022, 10:04

TRD a écrit:Il y a trente ans que je n'ai plus de téléviseur. 

C'est toujours aussi naze ?

Bonjour

en fait je "pré-sélectionne" ce qui m'intéresse comme le sport (la plupart des disciplines...) et les documentaires (la plupart..)

ensuite je regarde et très souvent j'éteins rapidement car je suis TRES SOUVENT déçu par la qualité des émissions que j'ai préalablement sélectionnées ... Heureusement de temps en temps j'en trouve qui me conviennent ... je reconnais que je suis "exigeant" Laughing

très rare que je regarde d'autres types de programme ... blasé je suis ...

bom

Neofit
Passionné
Passionné

Messages : 66
Date d'inscription : 22/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

DRT C [demarreur à relai thermique] Empty Re: DRT C [demarreur à relai thermique]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum