Bah, encore un de plus.............

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bah, encore un de plus.............

Message  Moi37 le Sam 21 Sep 2013, 14:54

Bonjour,
Une "toute petite surcharge" pondérale, un effort trop violent et ..... Paf, le nombril qui lâche
Moi voici donc en arrêt le temps que la couture qu'on m'a faite se soude un peu et que la plaque qu'on m'a glissée sous la couenne trouve sa place.
Puisque le bonhomme est indispo et que l'atelier lui est interdit pour un bon mois, je me surprends à repenser à de vieux projets un peu oubliés.

Celui (ceux) qui, aujourd'hui, m'occupe(nt) l'esprit porte(nt) sur ma BF20.

Je ne peux pas encore la démonter pour lui faire une bonne révision, mais je connais déjà ses défauts avec comme principaux un certain manque de souplesse dans le déplacement X de la table et une électronique capricieuse pour la commande moteur.

Pour ce qui est de la table croisée, je suis assez chanceux dans le sens ou son déplacement se fait bien à plat, pas de montée ou descente de celle-ci en fonction de son déplacement et qu'elle porte bien son nom car elle est très honorablement croisée, bien à l'équerre.
L'électronique, variateur entre autre, est vraiment une crotte bien bridée non seulement par son origine asiatique, mais aussi parce qu'il ne permet plus la vitesse maxi du moteur. Le Bug n'est pas très alarmant car seul le potentiomètre est défectueux, en shuntant celui-ci, le moteur prend bien ses tours. Une première modif serait de supprimer ce potentiomètre et de le remplacer par un contacteur rotatif à 5 positions associé à des résistances fixes (ou plus luxueusement ajustables) car je ne vois pas trop l'intérêt d'une variation de vitesse de broche en continu. 5 vitesses prédéfinies seraient suffisantes à mon sens.

Le train de pignons synthétiques est une vraie cochonnerie, il dégagerait au bénéfice d'une transmission par poulies/courroie plus silencieuse et autorisant une vitesse supérieure pour un usage occasionnel après remplacement des roulements de broche qui sont d'origine et qui fatiguent un peu. Je dois mesurer mon jeu de broche dès que je serai plus en forme.

Les vis de la table associées aux paliers simplistes commencent à avouer un jeu d'usage normal vu la conception de ces derniers, là aussi, il va falloir intervenir.

En gros, je résumerais par trois étapes dans un ordre de priorité:
1° L'électronique moteur
2° les mouvements de tables et leur vis
3° la transmission engrenages contre poulies/courroies
4° "LE" rêve suprème, une numérisation. De ce rêve va découler la logique des choix.

En prenant chaque amélioration au cas par cas, il n'y a rien de bien sorcier mais en intégrant une numérisation ou en conservant une telle future option, ça remet tout en cause........
Pour ne pas arranger les choses je suis ingnare en CN, mes souvenirs de bahut remontent au milieu des années 80 avec nos commandes numériques et leur bande papier perforée, j'avoue ne plus rien me souvenir.
Certains vont penser "ça y est encore un qui veut numériser et qui n'ira pas bien loin", ils ont raison, dans l'état actuel de mes connaissances dans ce domaine qui n'a d'égal que mon lamentable niveau d'anglais..........

Donc comme je disais, si j'oublie mon "rêve" (étape 4) , c'est facile, ça peut se faire par étapes afin d'étaler le financement.
Pour l'électronique, j'ai l'option de bidouiller au fur et à mesure que ça lache, je peux aussi opter pour un petit moteur triphasé associé à un variateur de fréquence en remplacement de l'équipement initial. C'est plus radical, mais ce variateur pourrait alimenter d'autres réalisations et serait ainsi mieux amorti financièrement. Des moteurs tri, on en trouve assez facilement, et du coup, je supprime engrenages, pseudo boîte harnais/volée, variateur et sélecteur de sens de rotation tout en permettant d'accéder à des vitesses de rotation supérieures (toujours en mettant des roulements tip top) et à un frein moteur. Mais l'usage d'un variateur de fréquence peut-il être géré par les cartes d'une machine numérisée, ou bien ce sont ces cartes seules qui géreraient tout ça, dans l'option d'une vitesse de broche asservie et, dans ce cas, j'oublie le variateur?
Pour le mouvement des tables, l'otion vis à billes parait alléchante quelque soit l'évolution de la fraiseuse. Tant les écrous de mouvement que les paliers font peur de par leur conception. Les vis asiatiques sont-elles à la hauteur des promesses, ou bien ce qu'on trouve outre-Manche est-il réellement supérieur? Là aussi, deux options, je reste en mannuel, ou un déplacement transversal automatisé (j'en ai marre de mouliner, pis c'est pas bon pour mon épaule). Mais si je numérise, cette automatisation ne me servira plus..........

Pour la transmission par poulies/courroie, pas grand chose à décrire si ce n'est qu'avec l'option variateur, pas besoin de prévoir deux vitesses mécaniques.
Si je parle alors du "rêve" de numérisation, je risque d'achever ceux qui ont eu le courage (ou la politesse) de me lire jusqu'ici, mais........... Bon tant pis................J'en prends le risque.

Comme je pipe rien à tout ça, ça va être laborieux. Je précise d'entrée de jeu qu'en électronique, je suis pas une flèche (là non plus direz-vous..) je sais cependant souder et réaliser des circuits imprimés, de plus, je suis équipé pour. Mais si on évoque PIC ou EPROM ou autre insultes, je me fâche tout rouge....
Il y a foule d'infos sur le Net mais je m'y perds, il y en a aussi pas mal ici, mais je un peu ........... rapide à comprendre, mais faut m'expliquer longuement.
Pour schématiser, version "neuneu" si j'ai bien suivi le premier cours,
Une carte principale reliée à un PC via des cartes moteurs commandent les trois, voire les quatres axes.
Est-il possible afin d'étaler la "douloureuse" de commencer par numériser les trois axes classiques et "d'uppgrader " le 4° plus tard
Je vous avais bien prévenus que j'étais ignarre en la matière!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bref, je vais pas mal vous solliciter, mais vous m'avez l'air courageux (et courageuses) et plein de patience................

Déjà, merci à ceux qui sont arrivés jusqu'à ces mots de la fin...........

Moi37
Nouveau
Nouveau

Messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Nouille

Message  Moi37 le Sam 21 Sep 2013, 22:10

Je suis nouille ou quoi, j'ai passé quelques heures sur le forum est suis ..... passé à côté de ce post:

http://passion-usinages.forumgratuit.org/t1432-comment-realiser-une-cnc-sans-se-ruiner

Qui donne déjà quelques réponses à mes interrogations................

Moi37
Nouveau
Nouveau

Messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bah, encore un de plus.............

Message  Lil le Dim 22 Sep 2013, 07:23

Bon Matin à Tous  

Moi37 a écrit: En gros, je résumerais par trois étapes dans un ordre de priorité:
1° L'électronique moteur
2° les mouvements de tables et leur vis
3° la transmission engrenages contre poulies/courroies
4° "LE" rêve suprème, une numérisation. De ce rêve va découler la logique des choix.
1° Je ne connais pas cette machine, mais d'après ta description, il serait souhaitable de virer l'ensemble moteur train de pignon plastique et variateur CC au profit d'un asynchrone avec poulie et courroie type poly V.

2° Pour les mouvements des tables, l'urgence est de passer sur des VAB même sans numérisation car :
   Tu ne peux pas travailler en avalant avec un mouvement avec vis trapézoïdale du fait du jeu dans la vis (aussi minime soit-il).
   Travailler en avalant permet de respecter les cotes car sinon tous les jeux de l'attachement et la flexion de la fraise (tête + broche + porte-fraise) s'associent pour que ta fraise pénètre plus dans la matière d'une part et que l'effort de coupe ne soit pas le plus favorable.
• En avalant ton copeau réalisé par la fraise a une épaisseur assez faible pour finir encore plus faible à la fin de la trajectoire de la dent en prise.
• En opposition ton copeau a une épaisseur déjà importante et encore plus à la fin de la trajectoire, ce qui induit des efforts intense et un état de surface moyen.
Mais travailler en opposition est la seule solution avec une vis trap. Crying or Very sad 

3° La transmission a été évoquée en 1°

4° Pour une CN, tu peux déjà commencer par numériser tes 3 axes avec des règles numériques économiques (DRO) et qui te changeront la vie, puis éventuellement motoriser simplement tes axes avec moteurs CC.
Tu auras le temps de voir après si tu te lances dans une numérisation plus conséquente avec pilotage de tes axes depuis un ordi.  et logiciel spécifique.

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bah, encore un de plus.............

Message  Moi37 le Lun 23 Sep 2013, 14:06

Bonjour et merci de te pencher sur mon cas.

Pour les DRO, j'avais envisagé la chose, puis je me suis dit que ce serait une étape qui ne durerait pas assez pour s'y arrêter quelques temps.
La priorité ce sont bien les vis, bien sur on ne travaille pas en "avalant" avec ce système trapézoïdal, il y a déjà pas loin d'un 8° de tours de volant de jeu, j'imagine bien le désastre avec les à-coups successifs. Déjà que la vue d'un des écrous de bronze laisse interrogatif sue la "légèreté" du système.

Pour ces fameuses vis, puis-je appliquer le "qui peu le + peu le - " en mettant d'entrée de jeu des vis de 20 ou bien des 16 suffiraient-elles? Par contre j'ai peur que 12 fassent vraiment juste.
Si la place le permet (car il faut caser les écrous) un surdimensionnement ne doit rien amener de grave? J'ai bien compris que tu ne connais pas cette machine, on la voit sur ce site que j'ai péniblement trouvé sous l'énorme masse d'info à ce sujet:

http://www.cncfusion.com/BF20-G704.html

Je trouve les photos pas mal, on y parle même de la x2.
Dans la rubrique qui traite de la BF20 la notice est de bien meilleure qualité que le torchon que j'ai eu à l'époque surtout sur les vues "éclatées". J'aurai au moins gagné ça

C'est vrai qu'après t'avoir lu, j'ai bien compris que ce sont les vis à traiter en 1° de toutes façons elles seront indispensables pour une numérisation. Cette option parait d'autant plus logique que je ferai ces modifs au gré des finances, ce serait idiot d'acheter les moteurs en 1° si je n'ai rien à leurs faire bouger et si je n'ai rien pour les alimenter. Surtout que la partie commande est toujours un truc qui m'inquiète, ce n'est pas un domaine où je me sens à l'aise.

Reste à faire le choix du fournisseur, je pense que ça restera chinois car les productions européennes ou françaises donneraient des sueurs froides à mon banquier. Je ne me fais guère d'illusion , le matériel que l'in trouve sur les sites européens (anglais entre autres) doit être d'origine asiatique.........

Encore un point qui me tarabiscote (si mon père, enseignant à la retraite lisait ces lignes, il serait fou).
Je suis paumé avec les diverses unités de mesures entre les DaN.m, les N.m, les DaN.cm ou les, les, les........ les "je sais plus quoi" de mesures anglo-saxonnes aves des inchs dedans, si quelqu'un pouvait me sortir de là.........

Moi37
Nouveau
Nouveau

Messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bah, encore un de plus.............

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum