Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Sam 07 Sep 2013, 21:45

Le HL12 n'était pas un tracteur agricole comme on le conçoit aujourd'hui, mais une "force motrice mobile"
Mais ce type de "Semi-Diesel 2T à boule chaude" avait l'avantage de la simplicité et de la robustesse et tournait avec des taux de compression "raisonnable" mais inférieur aux Diesels classique. (Environ 5 :1) La culasse, ou du moins une zone de la culasse était préalablement chauffé au rouge avant de lancer le moteur. Cette zone surchauffée, servait en somme de "bougie à incandescence" Il n'y avait que deux régime: ralentis et charge. Le HL12 n'avait pas de marche arrière, mais le moteur était lancé à l'envers et tournait ainsi en lieu et place de la marche arrière
Ce moteur à été mis au point par le génial ingénieur Fritz Huber qui à d'abord travaillé sur les moteurs Junkers Diesel 2T d'avions
L'immense avantage de ce moteur était d'accepter de travailler à l'huile lourde qui était fort bon marché à l'époque. N'oublions pas que nous sommes en 1920 dans une Allemagne ruinée par le traité de Versailles et les colossaux dommages de guerre à payer. Le Lanz HL12 tombait à point nommé.
Le succès du HL12 à été exporté dans le monde entier et fabriqué plus ou moins sous licence un peu partout.
L'erreur de Lanz était d'être resté cantonné à ce moteur pendant de longues décennies et les multicylindres moderne on sonné le glas du prolifique constructeur Allemand puis racheté par John Deere. Il semblerait que le HL12 et le HM8 soient à nouveau construit actuellement en Pologne pour la moitié du prix d'un original.
J'ai récemment fait la connaissance d'un collectionneur de tracteur ancien et chance, il possède un Lanz Bulldog HL12 de 1921
Etant donné qu'il habite à une vingtaine de kilomètre de chez moi, je pourrai régulièrement passer chez lui prendre des photos et mesures afin de "coller" au plus près de la réalité.
J'ai appris entre-autre que c'est une admission à clapet !!! 2T Diesel avec lubrification avec pompe à huile
Ce que je prenais pour une bâche à eau au dessus du moteur est en fait le réservoir de GO !!!
Le réservoir d'eau se trouve sous le moteur et ce n'est pas un thermo-siphon, mais bien une pompe à eau à piston qui assure la circulation d'eau !!!!
LeZap


_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Admin le Sam 07 Sep 2013, 22:17

Bonsoir
Il est vraiment trop beau ce tracteur c'est le modèle que je préfère sur toute la gamme.

_________________
Charte du forum
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Messages : 1794
Date d'inscription : 03/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Papeteme le Dim 08 Sep 2013, 07:54

Bonjour Zapjack,

Super cet article sur cette "force motrice mobile".
Il est bon de se rappeler que cela fut le début du modernisme. Remplacer la rotation manuelle (ou par manège avec chevaux) des machines a été le premier pas, d'où les locomobiles à vapeur et tous les moteurs fixes généralement mono-cylindre.
Ce qui pour moi marque visuellement tous les moteurs de cette époque, c'est la présence des énormes volant d'inertie qui en plus servaient parfois de poulie pour courroies plates.
Plusieurs années plus tard, Lanz n'avait toujours pas mis de M.A. à ses vrais tracteurs comme je l'indiquait sur l'article concernant les Vierzon. Il est vrai que les conducteurs avaient l'habitude et faisait tourner le moteur à l'envers sans descendre, simplement en coupant le moteur et en profitant des dernières oscillations avant arrière précédant l'arrêt total, il remettait la gomme en sens arriére.

Parmi les membres de nôtre digne assemblée (on ne peut dire forum ou post quand on débat de moteurs qui auront bientôt 100 ans), quelqu'un  a t-il quelques renseignements sur les moteurs Piquand qui étaient fabriqués en Savoie à Albertville ? J'aimerai en savoir un peu plus car c'est un moteur de ce type qui faisait tourner la scie à buches d'un scieur itinérant qui coupait le bois dans ma commune.
Je revois encore le mouvement des culbuteurs qui étaient à l'air.

Mais, je crois qu'il faudrait ouvrir un sujet spécifique pour ces vieux moteurs de façon à ne pas polluer celui-ci consacré à la construction d'une maquette.

Bon dimanche à tous. Papeteme

Papeteme
Modérateur
Modérateur

Messages : 589
Date d'inscription : 25/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Dim 15 Sep 2013, 19:13

(Ph1, 2, 3, 4)Voici les premiers usinages. Le plus compliqué avec les fonderies, c'est de trouver des axes et plans de référence
Pour débuter beaucoup de manipulations et de changements d'outillages
Voici l'embase, le bloc moteur et le cylindre.
Sur le bloc moteur, j'ai fait une erreur d'usinage (erreur de parallélisme) mais je serai le seul à le voir
(Ph5) Petit conseil à ceux que l'aventure tenterai, il est préférable d'aléser le cylindre en même temps que le bloc. La chemise est à cheval sur les deux.
Dans mon cas il y a un léger décalage. Je devrai donc le reprendre en sur-alésant un petit peu
LeZap






_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Ven 27 Sep 2013, 20:30

(Ph8)L'usinage de la culasse "boule chaude".
En l'occurrence, je creuse le puit de bougie à 20°
(Ph 9, 10) Comment contre-percer si ce n'est pas accessible ?
Contre-percer deux éléments jointifs n'est pas toujours facile et il n'est pas rare de devoir agrandir scandaleusement les trous pour permettre le passage des vis. Le problème est encore accru si les trous sont difficilement accessibles.
Faire un traçage distinct des deux pièces est rarement une réussite!
J'ai donc tracé la première pièce puis percer 6x à 2mm.
J'ai usiné un restant de mèche de 2mm en pointe (Dremel + meuleuse)
Positionné les deux pièces puis pointé par un premier trou la pièce inférieure
Ainsi fait, percer puis tarauder avec un guide à M3
Reprendre la première pièce, percer à 3mm et fixer avec une première vis
Répéter l'opération avec le trou diamétralement opposé, percer tarauder etc...
A présent il y a deux vis de fixations, il ne reste plus qu'a pointer à la suite les trous restant
Le résultat est impeccable - pas besoin d'agrandir le moindre trou
(Ph 11) vue d’ensemble
LeZap




_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Sitting-Bull le Ven 27 Sep 2013, 21:05

Bonsoir .

Du bien beau travail qu'il nous fait le Zap !!!! 

Tu a placé la barre assez haute ! :rabbit 
Amicalement .

Allain.

_________________
Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière (Michel Audiard).....c’est par le doute que l’on apprend à penser (Voltaire). 
avatar
Sitting-Bull
Chevronné
Chevronné

Messages : 179
Date d'inscription : 07/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Lil le Sam 28 Sep 2013, 06:57

Bon Matin à Tous  

ZAPJACK a écrit:L'usinage de la culasse "boule chaude".
Depuis qu' Etienne nous a montré ses tracteurs et que tu réalises un modèle réduit de Lanz Bulldog, j'ai une question qui me taraude Smile l'esprit , comment fonctionne et quel est le principe d'une culasse "boule chaude" ?????

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  francois44 le Sam 28 Sep 2013, 07:26

Lil a écrit:Bon Matin à Tous  
comment fonctionne et quel est le principe d'une culasse "boule chaude" ?????
Simplissime ..Wink 

C'est un peu dans l'esprit du glow-plug cher aux modélistes...

http://www.lecompa.fr/dossier-web/passion-lanz-100-ans-du-premier-tracteur-lanz/le-moteur-a-boule-chaude-une-fierte-signee-lanz
avatar
francois44
Passionné
Passionné

Messages : 57
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Sam 28 Sep 2013, 09:11

Lil a écrit:j'ai une question qui me taraude l'esprit , comment fonctionne et quel est le principe d'une culasse "boule chaude" ??
Lorsque je me suis lancé dans ce projet, je n'en avais aucune idée. Puis la curiosité aidant j'ai lu un livre sur la question et ratissé le net en long et en large. La définition du moteur est "2T semi-Diesel à boule chaude"
Le point essentiel est le taux de compression qui est d'à peine 4,5/1. Ce point l'écarte de la famille des Diesel's pur. Les matériaux de l'époque rendaient impossible la fabrication en masse d'un monocylindre de plus de 6 litres de cylindrée. Une zone chaude à donc été intégré dans la chambre de combustion.
Elle ressemble à un doigt ou à une bougie de préchauffage. Cette zone est pré-chauffée de l'extérieur par un chalumeau. Dès que la culasse est en température, le moteur peut être lancé. Il est à noter que les zones de squish sont très étendue et de forme surprenante.
Les pressions d'injection sont également très basse, de l'ordre d'une centaine de bars.
LeZap
http://www.lecompa.fr/dossier-web/passion-lanz-100-ans-du-premier-tracteur-lanz/le-moteur-a-boule-chaude-une-fierte-signee-lanz

_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Lil le Sam 28 Sep 2013, 10:19

Merci à vous deux d'avoir éclairé ma lanterne.

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  tractofan68 le Sam 28 Sep 2013, 21:49

Bonsoir ,

LILL voici le moteur semi diesel.

Bonne soirée
Etienne


             Principe de fonctionnement des moteurs semi-diesel de la Société Française.  



Le piston est en point mort bas.Les gaz d’échappement sont évacués en E poussé par l’air frais entrant par A lumière de balayage,stocké sous pression en C .La forme du sommet du piston P évite le mélange des deux fluides. Dès que le piston revient vers l’avant, dans la chambre B le carburant est injecté par I .Dans cette chambre séparée du cylindre le carburant arrive sur une masse chaude dite "boule chaude" où il se vaporise et se mélange à l’air .Les clapets S laissent rentrer l’air dans C venant du filtre à air.
Le piston compresse l’air aprés avoir obstrué les lumières E et A . La pression plus la chaleur de la boule à 600° produit l’explosion du mélange lorsque le piston arrive au point mort haut.
Le temps moteur commence par le recul du piston, qui va compressé l’air dans C les clapets S se refermant.Les lumières E puis A vont être de nouveaux ouvertes et le cycle recommence.
On a donc un système trés simple sans soupapes et autres culbuteurs.

http://www.tract-old-engines.com/moteur2.html

tractofan68
Passionné
Passionné

Messages : 77
Date d'inscription : 17/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Lil le Dim 29 Sep 2013, 07:13

Hello Etienne  

Merci pour les explications très claires et le lien.

tractofan68 a écrit: On a donc un système trés simple sans soupapes et autres culbuteurs.
En effet, mais alors pourquoi ce principe n'a pas été plus développé, en multi-cylindres notamment car ce système semble fiable et adapté à des pays de moindre qualification mécanique.
De plus il semble digérer n'importe quel carburant.

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Bern 67 le Dim 29 Sep 2013, 10:36

Bonjour,

Faible rendement, consommation élevée, inconfort d'utilisation du aux vibrations ont eu raison du moteur à boule chaude dans les années 1950.

Le plan Marshall a précipité la fin de ces moteurs devenus obsolètes dans les années 50, que presque chaque forgeron de village était capable de maintenir et de réparer.

Entre autres c'est l'obstination de la Société Française de Mécanique de Vierzon à continuer de produire ce genre de moteurs techniquement dépassés à l'époque qui a précipité sa chute et son rachat par Case.

Salutations

Bernard

Bern 67
Nouveau
Nouveau

Messages : 62
Date d'inscription : 08/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Dim 29 Sep 2013, 12:57

Houlà!! très réducteur comme réponse mon cher Bern!
Tes remarques sont pertinentes. Si ton point de vue "technique" est tout à fait correct, tu ne répond pas à la question de Lil; a savoir:
"ce système semble fiable et adapté à des pays de moindre qualification mécanique. De plus il semble digérer n'importe quel carburant [sic]"
De mon avis personnel, je dirai OUI mais où y-a-t-il encore le besoin? Et là où il y aurait besoin, ce sont les pays à haute qualification mécanique qui s'implantent. Donc ces pays n'ont pas intérêt à ce que la population indigène se débrouille tout seul. Comme c'est le besoin qui crée l'organe....etc.
Ensuite tu parle du plan Marshall, qui selon moi, est une grande escroquerie.
Ce plan stipulait clairement que les pays Européen ne recevraient pas de budget pour le développement de moteurs nouveaux et d'autre part, nous étions contraints d'ouvrir notre marché aux engins agricoles et de Génie-civil aux entreprises Américaines.
De cette façon, les Américains ont pu étendre leurs hégémonie sur la vieille Europe.
Effectivement de nos jours ce sont des "Caterpillar, John Deere, New Holland, etc" qui règnent en maître
En prenant les entreprises européennes à la gorge, les US ont put racheter à vil prix des Vierzon, Lanz, etc...
Je traduirais librement ton avis sur Vierzon par " trop C.. pour évoluer" mais ce n'est vraiment pas le cas. Comme je dis souvent "ce sont les événements qui décident, pas les hommes"
LeZap

_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Bern 67 le Dim 29 Sep 2013, 17:52

ZAPJACK a écrit:Houlà
Je traduirais librement ton avis sur Vierzon par " trop C.. pour évoluer" mais ce n'est vraiment pas le cas. Comme je dis souvent "ce sont les événements qui décident, pas les hommes"
LeZap
Bonjour,

Nous sommes donc d'accord sur les grandes lignes   

Certes souvent les événements décident mais l'homme, ou l'entreprise, doivent s'adapter à ces événements et non les subir sous peine de disparaïtre.

Pour Vierzon je ne voulais pas dire "trop C..." pour évoluer, mais "pas assez clairvoyants" pour anticiper le changement profond du marché de l'époque.

Salutations

Salutations
Bernard

Bern 67
Nouveau
Nouveau

Messages : 62
Date d'inscription : 08/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Lil le Lun 30 Sep 2013, 06:39

Bon Matin à Tous  

Tout ceci est très intéressant et devrait nous inciter à ne pas renouveler les erreurs du passé, malheureusement ... Crying or Very sad 

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Sam 05 Oct 2013, 22:04

(Ph 13 et 13 réel) deux même images correspondants au bouchon de réservoir du modèle et du réel.
(Ph14) L’usinage de la culasse à nécessité la fabrication d’un intercalaire en aluminium afin de faciliter le centrage et l’usinage côté chambre de combustion.
(Ph15, 16) alésage de la tête de bielle à chapeau. Une attention particulière pour l’entr’axe et la tête de bielle ou dois se loger une douille à aiguille.
La mise à la cote définitive du pied de bielle est effectuée à l’alésoir avec la buselure montée préalablement à la presse.
LeZap





_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Lil le Dim 06 Oct 2013, 07:39

Hello Le Zap

Une petite question :
Pourquoi la tête de bielle est-elle démontable sur un mono-cylindre avec roulement ?

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Dim 06 Oct 2013, 08:58

Bonjour Lil,
En fait, la douille à aiguilles est monté directement sur le maneton du vilebrequin avant pressage.
Les pistes de roulement restent donc intact, la bielle en alu ne fait "que" chapeauter le tout
Toutefois, j'ai déjà rencontré des bielles en acier démontable, en 2T.
Sur le "vrai" modèle, la bielle est démontable et repose sur un palier en bronze
LeZap

_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Dim 06 Oct 2013, 20:30

(Ph17, 18) Ces fonderies sont les deux paliers du vilebrequin et sont donc solidaires du carter central. Au niveau des difficultés, notons le positionnement en ligne d’un roulement à bille, d’une buselure et d’un bourrage à lèvre. Une attention particulière lors du retournement de la
Pièce avec MàZ obligatoire. En ce qui concerne la buselure, le l’ai usiné après l’avoir collé à la Loctite forte dans la flasque.
(Ph19) Les deux flasques sont montées et en passant un axe de vérification, il n’apparaît pas de défaut d’alignement ou de tension anormale.
(Ph20, 21) les deux demis vilebrequins en fonte et à l’état brut. Les premières opérations consistent à dégauchir au mieux puis à percer les pointes de centrages.Toutes les parties sont d’abord dégrossies entre pointe.
LeZap






_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Lil le Lun 07 Oct 2013, 11:53

Hello Le Zap

ZAPJACK a écrit:Bonjour Lil,
En fait, la douille à aiguilles est monté directement sur le maneton du vilebrequin avant pressage.
Les pistes de roulement restent donc intact, la bielle en alu ne fait "que" chapeauter le tout
Toutefois, j'ai déjà rencontré des bielles en acier démontable, en 2T.
Sur le "vrai" modèle, la bielle est démontable et repose sur un palier en bronze
LeZap
Le vilegredin est donc démontable alors si tu veux changer le roulement ???

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Lun 07 Oct 2013, 19:39

Lil a écrit:Le vilegredin est donc démontable alors si tu veux changer le roulement ???
Vil gredin ou Vilebrequin? S'il s'agit de ce dernier, oui on peut changer le rlm.
LZ

_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Mar 08 Oct 2013, 20:48

(Ph22) Après avoir totalement démonté la table de la fraiseuse, ceci pour garantir un parfait équerrage, j’ai usiné un petit bloc qui servira de gabarit de serrage.
(Ph23) Les axes X & Y sont totalement verrouillés pour éviter le moindre mouvement. A présent les deux-demi vilebrequins peuvent être usinés.
La séquence de perçage de l’alésage du maneton est : de 3 à 9mm par palier de 1.5mm
Puis fraise en bout de 9.5mm suivit d’une mêche de 9.9mm et la finition à l’alésoir de 10H7.
(Ph23) Test à blank avec une erreur de 0.01mm sur 200mm
(Ph 25) Montage peu orthodoxe qui correspond à l’usinage du chanfrein des flasques.
(Ph26) usinage des rainures de clavettes, la table est inclinée de 3°. Ce qui correspond à la pente du cône de la queue du vilebrequin.
(Ph 27) à ce stade, tout est prêt pour le collage.
(Ph 28) Le vilebrequin est à présent assemblé et collé.
LeZap







_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  ZAPJACK le Sam 12 Oct 2013, 17:50

(Ph29) Le dégauchissage est une opération lente et qui exige de la minutie. Placer le vilebrequin entre deux “V“ puis vérifier à l’aide d’un comparateur. Marquer le faux-rond puis retourner le vilebrequin et recommencer l’opération. S’il y a symétrie, alors il faut simplement déformer à l’aide d’une presse. Si le défaut est en opposition, il faut réaligner les deux demi-vilebrequins par de léger coup de marteau sur une des deux flasques.
Vérifiez fréquemment et allez-y doucement en évaluant régulièrement.
A défaut de presse, on peut déformer le vilebrequin en le plaçant sur le banc de fraiseuse et en forçant sur l’axe “Z“ C’est cette solution que j’ai utilisé avec 9/10ème de millimètre de déformation maximale.
En définitive, et avant le placement des goupilles, j’arrive respectivement à 0.02 et 0.04mm de faux-rond. Je peaufinerai cela après le goupillage.
LeZap


_________________
"Le diable est dans les détails" (CAV737 - MECA5729 - FLNJ)
avatar
ZAPJACK
Passionné
Passionné

Messages : 190
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Lil le Dim 13 Oct 2013, 07:23

Bon Matin Le Zap  

Je me demande comment tu vas pouvoir percer sans que tout cela ne bouge Question 

Amitiés

_________________
Je préfère être détestée pour ce que je suis, qu'aimée pour ce que je ne suis pas.
avatar
Lil
Administratrice
Administratrice

Messages : 3059
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du LANZ Bulldog HL12 de 1923 (ech 1/4.5)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum